Panneaux indicateurs, sciences et paysages

Le site plus reconnaissable de Watson Lake est unique en son genre, attachant et un peu excentrique – dans le bon sens du terme. C’est le simple geste d’un soldat américain ayant le mal du pays en 1942 qui a amorcé ce qui deviendrait plus tard la Forêt de panneaux indicateurs. Alors qu’il participait à la construction de la route de l’Alaska, ce soldat a érigé un panneau indiquant la direction de sa ville natale, située à plus de 4 300 km de là. Depuis lors, des visiteurs du monde entier érigent leurs propres panneaux indicateurs, créant une attraction à nulle autre pareille – une production participative avant même que les gens aient la moindre idée de ce que cela signifie. Parcourez les chemins bordés de plus de 85 000 panneaux indicateurs et trouvez l’endroit idéal pour installer le vôtre.

L’histoire vous attend également à l’aéroport de Watson Lake, où subsiste le hangar d’origine de la BC-Yukon Air Service. Construit en 1941, il a joué un rôle majeur dans le programme de prêt-bail de l’armée américaine pendant la Deuxième Guerre mondiale ainsi que dans la construction de la route. Beau et vieillissant plutôt bien, ce hangar aime faire la pose devant les objectifs.

Autre chose? Un phénomène naturel. Dans le Northern Lights Space and Science Centre, les estivants pourront découvrir les légendes et les éléments scientifiques qui entourent les envoûtantes aurores boréales. Vous serez abasourdi en observant ces vives aurores boréales danser sur un écran panoramique. C’est votre meilleure chance d’observer ces aurores pendant l’été, saison à laquelle le Yukon troque ses aurores boréales pour le soleil de minuit.

De retour à l’extérieur, le lac Wye propose un panorama somptueux, un terrain de jeux et une zone de pique-nique tandis qu’une boucle de 2,5 km vous permet d’en faire le tour. Le centre du village est un excellent endroit pour observer les oiseaux, se détendre et discuter avec les gens du coin. Le lac Lucky, situé à environ 5,5 km du village, est un magnifique lieu d’escapade si l’on aime nager et observer la faune. Faites une randonnée sur le sentier boisé qui longe une rivière impétueuse pour apercevoir le canyon de la rivière Liard.

Avec ses services utiles, ses habitants sympathiques et son histoire fascinante, Watson Lake représente une halte chaleureuse entre deux longues portions de route magnifiques.

  • Il n’est pas rare de surprendre le bison des bois, le plus gros mammifère terrestre d’Amérique du Nord, en train de brouter le long de la route de l’Alaska, au sud de Watson Lake.
  • Connu comme « la porte d’entrée au Yukon », le village de Watson Lake est la première localité yukonnaise sur la route de l’Alaska lorsque l’on arrive de Colombie-Britannique.
  • Watson Lake tient son nom de Frank Watson, qui a quitté la Californie pour participer à la ruée vers l’or du Klondike de 1897.