Régions : du Klondike, de Kluane, Nord et Arctique yukonnais Collectivités : Dawson, Beaver Creek
Thèmes : Patrimoine et culture

Explorez l’œuvre

Ce court roman d’aventures se passe dans les années 1890 au Yukon, en pleine ruée vers l’or du Klondike, soit à peine quelques années avant sa parution en 1903. Les bons chiens de traîneau étaient très recherchés à cette époque. Après tout, ce n’est pas comme si des autobus parcouraient alors la région. L’histoire commence dans un ranch californien, où Buck est dérobé à ses maîtres avant d’être vendu pour servir de chien de traîneau. De là s’ensuit un récit de plus en plus sauvage.

Téléchargez le pdf 

Essayez kobo gratuitement

 

CALL OF THE WILD

 

 

Faits saillants 

01 FAITS SAILLANTS

Une œuvre écrite à Dawson

Bien qu’il ne soit pas devenu riche pendant son séjour au Yukon, Jack London y a bien trouvé un filon, mais en tant qu’écrivain. En vivant à Dawson, il a pu rencontrer des prospecteurs de partout au territoire et échanger avec eux. Même si cette ville de 1 300 habitants semble pittoresque aujourd’hui, elle comptait à l’époque 30 000 habitants, tous cherchant à se tailler la part du lion lors de la ruée vers l’or. Même Buck remarque les embouteillages qui envahissaient cette nouvelle ville : « Tout le long du jour, les attelages infatigables sillonnaient la rue principale, et la nuit, leurs clochettes tintaient encore. Ils tiraient des chargements de bois de construction ou de bois à brûler, rapportaient les produits des mines, faisaient, en un mot, tous les travaux exécutés par des chevaux dans la vallée de Santa-Clara. » 

Ses rues sales et ses édifices recouverts de planches à clin étaient autrefois protégés par tous les moyens nécessaires. Aujourd’hui, bon nombre d’entre eux sont entretenus par Parcs Canada. De même, la cabane de Jack London s’y trouve encore. Si vous vous y rendez, passez le bonjour de notre part à ceux qui tiennent le centre des visiteurs de la Klondike Visitor’s Association.

02 FAITS SAILLANTS

Col Chilkoot

Pour Buck, la première expérience de la dure réalité de la vie au Klondike a lieu ici, au col Chilkoot, un col de montagne escarpé qui chevauche les chaînons Frontaliers de la chaîne Côtière. 

Ce relief épique relie le site de débarquement des mineurs de Dyea, en Alaska, au fleuve Yukon. Pour un chien chouchouté de Californie, le choc a dû être assez terrible.
La piste Chilkoot s’élève de 275 m par rapport à la base du col Chilkoot, jusqu’à une zone appelée « the Scales » (la station de pesée). Cette zone parsemée de roches servait de point d’étape, car c’était le dernier lieu où les aventuriers pouvaient faire peser leurs chargements avant de se mettre en route. 

Pendant l’hiver, des ouvriers taillaient 1 500 marches dans la glace pour créer un ouvrage que l’on a fini par appeler l’« escalier d’or ». Mais ce n’était pas un escalier large et confortable. Les marches étaient si étroites que les grimpeurs se voyaient obligés de monter péniblement la montagne en file indienne. Il ne serait venu à l’idée de personne de couper la file à l’époque. Il est encore possible de faire de la randonnée au col Chilkoot. Nous vous conseillons toutefois de voyager léger! 

03 FAITS SAILLANTS

Rivière White

Si la rivière White est l’un des principaux affluents du fleuve Yukon, elle joue également un rôle important dans le roman de Jack London : ses eaux glacées ne font qu’une bouchée de Charles, Hal et Mercédès lorsque la glace printanière s’effondre sous leurs pieds. Sur une note plus joyeuse, c’est aussi là que Buck rencontre John Thornton. C’est là que se trouve le camp de John où ils se sont reposés, ont récupéré et ont appris à se connaître.

Pour découvrir la région par vous-même, prenez la route de l’Alaska jusqu’à Beaver Creek. Puis, lorsque la frontière américaine est ouverte, vous pouvez emprunter la route Top of the World jusqu’à Dawson. C’est beaucoup plus simple que de s’y rendre en traîneau à chiens. Croyez-nous.

04 FAITS SAILLANTS

Faites connaissance avec les gens du coin

Alors que l’appel de la forêt devenait de plus en plus insistant, Buck s’est mis à passer beaucoup de temps à flâner dans la forêt et y a croisé des loups. Il se voit même obligé de se battre contre eux avant de pouvoir être accepté dans la meute. Fort heureusement, vous n’aurez pas à vous préparer pour un combat d’homme à loup – au fait, très peu d’attaques de ce type ont été recensées dans l’histoire. Les loups sont relativement méfiants à notre égard et gardent leurs distances.

Par chance, même si vous ne les voyez pas, vous pourrez encore entendre l’appel de la forêt. C’est en soirée que l’on peut entendre le hurlement des loups, au moment où ils sont les plus actifs. 

05 FAITS SAILLANTS

Portes ouvertes

La vie au Klondike était rude, mais vous n’êtes pas obligé de nous croire sur parole. Dans cette vidéo, Paul Robitaille, de la Klondike Visitors Association, vous propose une visite de la cabane de Jack London et d’en apprendre plus sur la vie pendant la ruée vers l’or… presque comme si vous y étiez.

06 FAITS SAILLANTS

Questions de discussion

Que vous lisiez ces lignes en famille, avec des amis ou seul, voici quelques questions que vous pouvez vous poser pour approfondir votre expérience de lecture. Un conseil toutefois, si vous envisagez d’avoir une discussion sur un livre, il vaut mieux qu’une autre personne soit avec vous. Vous n’avez peut-être pas très envie de parler tout seul.

  • Qu’est-ce que l’appel de la forêt? Touche-t-il uniquement les animaux?
  • Qu’avez-vous ressenti en voyant Buck devenir de plus en plus sauvage pendant son séjour au Yukon?
  • Buck était-il un « bon chien »?
  • Si vous deviez emprunter la piste Chilkoot, quel objet de survie ou de confort emporteriez-vous pour faciliter votre périple?
  • Quel type de chien seriez-vous? Pourriez-vous faire partie d’un attelage de chiens?
  • L’adaptation cinématographique la plus récente du livre est-elle fidèle à l’histoire d’origine? Si vous jugez que non, en quoi s’en éloigne-t-elle?

Dawson City

Chilkoot Pass

White River

Eagle Plains

Jack London's Cabin

Dawson City