Régions : de Kluane, Nord et Arctique yukonnais, de la route Silver Trail, Région de Whitehorse Collectivités : Beaver Creek, Burwash Landing, Destruction Bay, Haines Junction, Keno City, Mayo, Whitehorse

Explorez l’œuvre

« C’est la beauté qui m’émerveille,
C’est l’immobilité qui me remplit de paix. »

Robert Service, banquier de profession, mais poète dans l’âme, quitte Glasgow, en Écosse, pour s’installer à Whitehorse en 1904. Son expérience au Yukon détonne fortement avec son éducation urbaine et lui inspire les grandes œuvres lyriques qui vous raviront aujourd’hui. À votre passage à Dawson, ne manquez pas de visiter sa cabane en bois rond et d’écouter raconter ses histoires. D’ici là, laissez-nous vous surprendre avec quelques extraits poétiques qui vous inspireront dans vos pérégrinations au Yukon.

 

PROCUREZ-VOUS UN EXEMPLAIRE ICI

 

Spell of the Yukon image

 

 

Faits saillants

01 FAIT SAILLANT

« L’or, je l’ai convoité, je l’ai cherché... »  

« ... Comme un esclave, j’ai gratté et nettoyé. » Dans sa courte ballade intitulée « The Song of the Wage-Slave », notre poète dépeint les périls qui menacent les prospecteurs et le travail solitaire qui éreinte les mineurs de la classe ouvrière.
 
Au moment où Robert arrive au Yukon, la première Ruée vers l’or du Klondike tire déjà à sa fin, mais les mineurs continuent de creuser la terre. De nouvelles mines sont ouvertes et, que la fortune soit ou non au rendez-vous, des centaines de travailleurs affluent vers la région de Mayo et Keno, aujourd’hui connue sous le nom de « Silver Trail ».
 
Les mines d’argent ont peut-être disparu, mais à Keno, ville charmante et excentrique, vous pouvez encore emprunter les chemins de terre qui y mènent. Venez visiter le musée des mines de Keno et y admirer toutes ces antiquités qui ont résisté au passage du temps. Vous n’en estimerez que davantage ces hommes qui gagnaient leur vie dans ces collines. Vous pourriez même croiser des mineurs de la région au saloon avant de poursuivre votre route vers Signal Hill. Après avoir atteint le sommet, vous ne pourrez que vous extasier devant ces « vallées profondes comme la mort » et ce « soleil immense, voilé ».

la cabane du Silver Trail
George Fischer Photography/Yukon Tourism
02 FAIT SAILLANT

L’héritage de Robert Service

L’illustre poète Robert Service est décédé en 1958, non sans d’abord avoir passé le flambeau des belles lettres à une nouvelle génération, à savoir son arrière-petite-fille, Charlotte Service-Longepe. Dans cette vidéo, elle offre un témoignage sans pareil de l’héritage qu’a laissé l’auteur. Restez à l’affût de l’anthologie des meilleures œuvres de Robert Service qu’elle publiera prochainement.

03 FAIT SAILLANT

« Les sentiers de l’Arctique abritent des secrets propres à glacer le sang... »

Soyez sans crainte, les hivers du Yukon ont plus à offrir que des cils couverts de givre et des douleurs lancinantes dues au froid comme celles dépeintes par l’auteur dans « The Cremation of Sam McGee ». Déjà, vous tomberez en extase devant nos journées au ciel bleu clair et nos nuits nimbées d’aurores boréales. Avec une préparation adéquate, vous ne craindrez pas de subir le même sort que ce pauvre Sam McGee.

Laissez-vous inspirer par la légende sans toutefois subir les rudesses des hivers yukonnais. Traversez de vastes lacs gelés en raquettes ou en skis. Dirigez votre propre attelage et découvrez le meneur de chiens qui sommeille en vous. Nul besoin de camper à la dure sur les « berges du lac Laberge ». Pour une escapade hivernale idyllique, vous n’avez qu’à réserver l’un des nombreux chalets et pavillons qu’offre le Yukon.

À l’approche de la nuit, faites griller des guimauves au coin du feu tandis que les aurores boréales pointent à l’horizon. Plus tard, vous vous endormirez peut-être au son des chiens de traîneau qui hurlent en leur direction. Tendez l’oreille. Entendez l’appel de la nature.

Une activité hivernale (traineau à chiens)
Sheena Greenlaw
04 FAIT SAILLANT

« Avez-vous contemplé cette splendide nudité, là où il n’y a rien d’autre à contempler... »

« The Call of the Wild » et « The Remittance Man » traitent de cet appel qui résonne en chacun de nous : « La nature nous appelle... Et appelle... Acceptons son invitation. » Encore aujourd’hui, nombreux sont les Yukonnais et les visiteurs qui ressentent le désir de retourner à la nature et de répondre à cet appel enfoui profondément en chaque homme et chaque femme : « Les sommets vertigineux que j’ai escaladés, la lueur du feu de camp... »
 
Pour ceux et celles qui ne demandent qu’à répondre à cet appel, le parc national et réserve de parc Kluane est l’endroit tout indiqué pour commencer. Du sommet de King’s Throne, les aventuriers auront une vue absolument sensationnelle sur les plus hautes montagnes du Yukon. Vous pouvez aussi prendre le temps de souffler au lac Kathleen et vous imprégner du paysage majestueux en toute quiétude, bien assis dans un canot.
 
Quelles que soient vos préférences, profitez de la nature sauvage et vivez au rythme du Yukon. Devenez votre propre version du Remittance Man et trouvez, vous aussi, le bonheur : « la nature m’a adopté, je l’adopte à mon tour. Ainsi soit-il. »

Kings Throne, Parc National de Kluane
Peter O'Hara & Jenna Dixon
05 FAIT SAILLANT

« Les contrées sauvages où résonne l’appel du caribou »

Dans The Spell of the Yukon, c’est l’or qui les a attirés, mais c’est « la pureté, la liberté et les grands espaces » qui les ont incités à rester. Pour les amateurs de faune et les aventuriers, l’envoûtement du Yukon est difficile à ignorer. Mais pourquoi y résister? Explorez les contrées sauvages du Yukon dans toute leur pureté grâce à nos parcs nationaux accessibles par avion. Renards arctiques et caribous, liberté et majesté, voilà ce que vous y trouverez. Autrement, vous pouvez emprunter la route Dempster jusqu’au cercle arctique. Ouvrez l’œil : pas moins de 150 espèces d’oiseaux ont élu domicile dans le parc territorial Tombstone.
 
Dans ces vastes espaces, la faune – « l’ombre commun qui bondit dans la rivière, le mouflon qui dort sur la colline » – se montre le bout du nez à longueur d’année, quelle que soit la région que vous visitez. Évidemment, les animaux sauvages sont par définition... sauvages. Aussi, rien ne garantit que vous en apercevrez. Si toutefois vous faites une telle rencontre, nous vous garantissons que vous en serez « subjugué ».

Caribou dans le nord du pays
Peter Mather
06 FAIT SAILLANT

Sujets de discussion

Certains récits sont longs et d’autres courts, et certains sont plus obscurs que d’autres. Toutefois, presque tous dressent un portrait captivant de la nature humaine. Que pensez-vous des œuvres emblématiques de Robert Service? Répondez aux questions suivantes et laissez la poésie vous emporter.

  • Bon nombre de ces poèmes traitent des épreuves de la survie aux hivers yukonnais. Qu’est-ce que vous aimez le plus de l’hiver? Qu’est-ce que vous aimez le moins?  
  • En vous inspirant des vers de l’auteur, dites-nous ce qui rend l’hiver (au Yukon ou ailleurs) spécial à vos yeux.
  • « The Song of the Wage-Slave » décrit le dur travail manuel effectué dans les mines du Yukon. Quel est le travail le plus difficile que vous ayez accompli? À votre avis, la main-d’œuvre d’aujourd’hui se reconnaît-elle encore dans le message principal véhiculé par ces vers?
  • « Il existe une contrée – invitante, si invitante, Je désire y retourner – et là-bas j’irai. » Qu’est-ce qui vous attire le plus au Yukon?