Régions : du Klondike, de Kluane, des lacs du Sud, Région de Whitehorse Collectivités : Carmacks, Dawson, Beaver Creek, Burwash Landing, Destruction Bay, Haines Junction, Carcross, Whitehorse
Thèmes : Patrimoine et culture Catégories : Patrimoine et culture, Ruée vers l'or du Klondike

Oyez, oyez, chercheurs d’or et vagabonds!

Si vous avez la fièvre de l’or, le Yukon vous attend. Pour vous aider à démarrer votre carrière d’orpailleur, nous avons simplifié l’étendue de nos connaissances sur le sujet dans ce petit guide facile à lire. Si ce sont des conseils et des astuces que vous cherchez, cet article est fait pour vous.

01 Orpaillage

Les bons outils

Avant de parler de batée, de pelle et de flacon d’aspiration de paillettes, faisons en sorte de garder les pieds bien au chaud et au sec. L’orpaillage se pratique dans l’eau. Le plus souvent dans des torrents glacés. Vous deviendrez vite très ronchon sans une bonne paire de bottes étanches et des chaussettes chaudes. Et vous savez ce qu’on dit des orpailleurs grincheux : et bien… rien. Mais ils font quand même mal au cœur. Alors, gardez les petons au sec.

Pour ce qui est des batées, deux choix s’offrent à vous : en métal ou en plastique. Si vous voulez vivre l’expérience du bon vieux chercheur d’or d’antan, c’est le métal qu’il vous faut. Mais les batées en plastique sont plus prisées : elles ne rouillent pas et ne s’usent pas. Les batées colorées (généralement vertes, rouges ou noires) sont suffisamment contrastées pour vous permettre de voir rapidement l’or au fond. Les petites rainures moulées sur les bords de la plupart d’entre elles retiennent les paillettes. Vous pouvez vous procurer des batées à Canadian Tire (à Whitehorse), ou à Home Hardware, à Gold Bottom Mine Tours, au Dawson Trading Post, ou à Claim 33 (à Dawson).

Ça y est, vous avez les pieds au chaud dans vos bottes et des paillettes d’or dans votre batée. De quoi pourriez-vous encore avoir besoin? À part une pizza livrée au bord du torrent et un robot-orpailleur construit sur mesure, il reste quelques petits ustensiles qui pourraient vous être utiles : une pelle ou une truelle pour creuser, des pinces pour récupérer les paillettes, un flacon pour les aspirer et une (ou plusieurs!) fiole en verre pour les conserver.

02 Orpaillage

Le bon endroit

Vous voulez apprendre les rudiments de l’orpaillage? Le mieux est de faire affaire avec quelqu’un sur place. À Dawson, Claim 33 propose des initiations à l’orpaillage au kilomètre 13, sur le chemin du ruisseau Bonanza. Si vous continuez en aval du ruisseau historique, vous tomberez sur la concession libre no 6 (Free Claim #6) de la Klondike Visitors Association, où vous pourrez mettre vos connaissances en pratique gratuitement. Apportez votre matériel et restez dans les limites de la concession. Goldbottom Mine Tours assure chaque jour le transport jusqu’à sa mine encore exploitée. Vous pourrez y exercer vos talents au confluent des ruisseaux Hunker et Goldbottom. Vous préférez miser sur vous-même ou aller plus loin dans la prospection? Contactez nos amis du bureau du registraire minier. Ils pourront vous accompagner sur le chemin de la gloire.

L’or, ça pèse son poids. Vous ne le verrez pas flotter à la surface de l’eau. Il se dépose plutôt au fond, là où le courant est moins fort, comme dans l’intérieur des méandres des rivières. Il s’accumule aussi sous les gros rochers ou dans les crevasses. N’hésitez pas à chercher en profondeur.

Essayez différents endroits le long du cours d’eau avant de vous installer. L’idéal, c’est un ruisseau ou une rivière tranquille. Et si vous trouvez un endroit avec un gros rocher ou un tronc pour vous asseoir, la vie est belle! Respectez toujours les règles de savoir-vivre de l’exploitation minière (si si, ça existe) et rebouchez les trous que vous avez creusés ou replacez les rochers que vous avez déplacés. Comme Maman disait toujours : remets les choses où tu les as trouvées! Merci, Maman.

03 Orpaillage

La bonne technique

L’orpaillage est un processus de séparation : on sépare l’or de tout le reste. Dit comme ça, ça a l’air facile. Mais la recherche de ces minuscules paillettes d’or peut rendre fou. Avec le temps, on développe sa propre technique. Pour commencer, vous pouvez utiliser la nôtre :

  • Remplissez votre batée de gravier.
  • Retirez les gros cailloux à la main en prenant soin de les rincer à l’eau pour vérifier qu’il n’y a pas de poussière d’or collée. Cassez les morceaux d’argile, le cas échéant.
  • Plongez la batée dans l’eau. Remuez les graviers en secouant la batée dans un mouvement latéral ou circulaire rapide. Allez-y vigoureusement. L’or se déposera au fond de la batée.
  • Et c’est là qu’on rigole : inclinez légèrement la batée loin de vous pour en retirer la couche supérieure de gravier. Avec un peu de chance, vous trouverez de l’or.
  • À présent, rincez et répétez l’opération.
  • Lorsqu’il ne vous reste plus qu’un tout petit peu de sable noir, récupérez les éventuelles paillettes d’or (ou les pépites, si vous êtes vraiment chanceux) à l’aide de vos pinces. Utilisez votre flacon pour aspirer toutes les micropaillettes restantes.
  • Et continuez à chercher! Vous ne finirez peut-être pas riche, mais vous vivrez une expérience enrichissante, c’est certain.

Home Hardware Dawson City

Free Gold Panning - Claim #6

Free Gold Panning - Claim #6