03 Nombre de jours
Régions : de la route Robert-Campbell, des lacs du Sud, de Liard, Région de Whitehorse Collectivités : Faro, Ross River, Teslin, Watson Lake, Whitehorse
Thèmes : Sur la route Catégories : Camping, Canot et kayak, Pêche, Golf, Randonnée, Caravanage, Lieux d'intérêt historique, Premières nations, Aurores boréales, Sur la route, Routes panoramiques, Parcs naturels, Faune

Chose étonnante, c’est le chemin le moins fréquenté

Tranquillité et solitude sont ce qui distingue le circuit Campbell/Canol. Si vous êtes en quête de l’expérience ultime loin de la civilisation et souhaitez découvrir les coins vraiment cachés du Yukon, ce circuit est pour vous. Sur des chemins de gravier, vous serpenterez au milieu de paysages magnifiques entrecoupés de cours d’eau et de lacs tous plus invitants les uns que les autres. Diverses attractions culturelles, historiques et naturelles vous attendent dans les villages environnants. Ajoutez à cela une faune abondante, des terrains de camping avec vue spectaculaire et quantité de points d’eau réputés pour la pêche et vous avez la recette parfaite pour une aventure yukonnaise mémorable.

Itinéraire

01 Jour no

De Whitehorse à Watson Lake

De Whitehorse, vous prendrez la route de l’Alaska vers l’est, jusqu’à Watson Lake, une traversée agréable de la région des lacs du Sud reconnue pour la beauté de ses paysages.

À Teslin, arrêtez-vous au Centre du patrimoine tlingit qui met à l’honneur la culture et l’art tlingits. Les amateurs de photographie et d’histoire ne voudront pas manquer la riche collection de photos exposée au musée George-Johnston. George, un photographe tlingit de renom, a immortalisé sur pellicule la vie des gens de la région au début du 20e siècle. Mettez vos propres talents de photographe à profit aux chutes Rancheria, accessibles par une courte promenade en bois à partir du stationnement de l’aire de récréation.

Aujourd’hui troisième ville en importance au Yukon, Watson Lake a poussé comme un champignon durant la construction de la route de l’Alaska sur le site d’un ancien campement de pêche qui a par la suite abrité une petite bande d’atterrissage.

L’origine de la Forêt de panneaux indicateurs, l’une des principales attractions touristiques, remonte à 1942 : un soldat de l’armée souffrant du mal du pays a planté un poteau pointant en direction de sa ville natale de Danville, dans l’Illinois. Aujourd’hui, elle compte pas moins de 85 000 panneaux, et n’attend que le vôtre!

Les longues journées d’été, bien que délectables, ont comme inconvénient de vous priver des aurores boréales. Qu’à cela ne tienne! Direction le Northern Lights Centre où une vidéo panoramique avec son ambiophonique vous plongera dans l’univers magique de ces ballets célestes.

Durée du trajet : 5 h (438 km/272 mi)

02 Jour no

Route Robert-Campbell jusqu’à Faro

La route Robert-Campbell, qui va de Watson Lake à Carmacks, est bordée de lacs enchanteurs et offre d’excellentes occasions d’observer la faune qui fréquente la région : orignaux, ours, mouflons de Fannin, caribous. Ayez vos jumelles à portée de la main.

Les randonneurs s’en donneront à cœur joie sur le sentier Dena Cho, un parcours de 3 à 4 jours entre Ross River et Faro le long d’une piste utilisée jadis par les Kaskas.

En voiture, on a vite franchi la distance entre Ross River et Faro, une petite ville minière établie en 1968 et convertie depuis en havre pour les artistes, les résidents du Yukon et les visiteurs qui veulent se ressourcer dans la nature. Arrêtez-vous pour siroter un thé sur le balcon du bâtiment en rondins qui abrite le Centre d’interprétation de la région de la route Robert-Campbell avant d’entamer une partie de golf sur le parcours aménagé en plein cœur du village, ou d’aller faire une promenade sur l’un des nombreux sentiers d’interprétation entretenus par la municipalité.

En mai, Faro accueille des milliers de visiteurs ailés qui, par un heureux hasard, arrivent juste à temps pour le festival d’observation des grues et des mouflons. Vous pourrez voir de grandes volées de grues du Canada profitant des courants ascendants pour poursuivre leur route vers le nord où elles nichent pour l’été et observer le petit troupeau de mouflons de Fannin qui ont élu domicile dans la région.

La route compte au moins huit terrains de camping, tous aménagés sur d’excellents lacs pour la pêche. À qui le tour d’aller pêcher le souper?

Durée du trajet : 7 h (426 km/265 mi)

03 Jour no

De Faro à Whitehorse

Au Yukon, on ne met pas trop la pression sur les gens, mais aujourd’hui, vous allez devoir prendre une grosse décision…

Vous devez choisir par quel chemin vous rentrerez à Whitehorse :

La première option est de continuer sur la route Robert-Campbell, puis de prendre la route du Klondike Nord vers Whitehorse (c’est ce que nous recommandons aux conducteurs de véhicules de plaisance). À Carmacks, prenez le temps de vous arrêter au Centre d’interprétation Tagé Cho Hudän pour vous familiariser avec la culture tutchone du Nord et d’aller flâner sur la promenade de bois qui longe le fleuve pour admire le paysage. Vous pouvez aussi faire un petit crochet vers le nord pour aller voir les rapides Five Fingers – cela vaut le détour.

Votre deuxième option est de revenir jusqu’à Ross River et de prendre la route Canol Sud, un chemin de gravier serpentant au milieu de régions sauvages d’une beauté exceptionnelle. Faites le plein avant de l’emprunter et préparez-vous à affronter des conditions de route difficiles. Vous voudrez sûrement camper quelques jours pour profiter à plein de la quiétude des lieux. Allez taquiner le poisson au lac Quiet ou partez en canot ou en kayak sur les lacs subalpins Rose ou Lapie. Vous êtes au pays des orignaux : ne roulez pas trop vite et soyez prêts à dégainer votre appareil photo.

À Johnson’s Crossing, prenez la route de l’Alaska et filez tout droit jusqu’à Whitehorse.

Durée du trajet – via Carmacks : 5 h (358 km/222 mi); via la route Canol Sud : 8 h (432 km/268 mi)

Route Canol Nord – réservée aux vrais aventuriers

En été, un traversier assure le service entre Ross River et la route Canol Nord, un chemin cahoteux utilisé en saison par les gens du coin, les touristes, les chasseurs et les sociétés minières. Ceux qui veulent s’y aventurer doivent bien s’équiper et se préparer à affronter des routes praticables uniquement en véhicules à quatre roues motrices (4x4).

Watson Lake 

Faro

Whitehorse