Le berceau du Klondike

Depuis l’époque de la ruée vers l’or, audacieuse et glamour, on prend du bon temps à Dawson. Si le temps où les mineurs payaient leurs divertissements en poussière d’or est révolu, il reste qu’on continue à bien s’y distraire : festivals amusants, événements culturels et compétitions hors du commun, comme des concours d’orpaillage et des courses de latrines portatives (non, vous ne rêvez pas), rythment les journées de la ville.

Dawson est toujours en effervescence. Des interprètes en costumes d’époque vous guident dans tout le centre-ville lors de visites à pied. On peut monter à bord d’élégants bateaux à aubes pour naviguer sur le puissant fleuve Yukon avec panache. Des spectacles sont également organisés chaque jour dans le plus ancien casino au Canada, où se produisent de pétulantes danseuses de cancan.

Le musée de Dawson redonne vie au passé captivant de la région, et le centre culturel Dänojà Zho vaut vraiment le détour pour qui souhaite découvrir la culture yukonnaise.

Prenez part à une visite guidée des champs aurifères du Klondike. Vous serez impressionné par la taille de la drague no 4 qui, à la grande époque, était la plus grande drague à coque en bois en Amérique du Nord. Si vous prenez la route menant au sommet du Dôme, vous aurez l’impression d’être sur le toit du monde. À votre retour en ville, ajoutez votre nom à la longue liste des visiteurs en droit de se vanter d’avoir goûté à l’insolite « Sourtoe Cocktail » (âmes sensibles, s’abstenir). Quelle que soit la manière dont vous choisissez de découvrir Dawson, les journées sont longues sous le soleil de minuit, et vous ne pourrez rien manquer.

  • À l’époque de la ruée vers l’or, Dawson était la plus grande ville au nord de Seattle et à l’ouest de Winnipeg.
  • Le complexe historique de Dawson, qui englobe une grande partie du centre-ville, a été désigné lieu historique national.
  • Dawson était la capitale du Yukon de 1898 à 1953.

Dawson